Inventaire d’inventions (inventées)

Commissariat : Pascal Jourdana En partenariat avec La Marelle ; Goethe-Institut et Imprimerie CCI, Marseille

Au cours de l’été 2013, l’écrivain argentin Eduardo Berti, grand lecteur de Borges, de Bioy Casares et de Cortázar, membre de l’Oulipo, était en résidence d’écriture à La Marelle, pour un projet d’écriture très excitant. Le point de départ ? Une centaine d’inventions imaginés par des écrivains du monde entier, du « pianocktail » de Boris Vian aux « boucles d’oreilles-réveil » de Gaston de Pawlowski. Où l’on (re)découvre que la littérature regorge de « machine à arrêter le temps », de « traducteur chien-humain », de « livre infini », et autre « effaceur de mémoire »… Eduardo Berti a partagé sa résidence avec le duo Monobloque (composé de l’architecte allemand Clemens Helmke et de l’artiste française Dorothée Billard), qui se sont emparés de ces objets pour créer dessins, logos, vidéos… et fabriquer de nouveaux objets inventés ! Le résultat est une exposition poétique et ludique et un magnifique livre-catalogue aux allures d’inventaire oulipien.

Inventaire d’inventions (inventées) est une énorme bibliothèque d’inventions littéraires : une bibliothèque faite d’objets qui existent uniquement dans la fiction ou qui n’ont existé d’abord que dans les pages d’un livre ou par la fantaisie d’un écrivain. Inventaire… prend comme point de départ une centaine d’inventions : le Baby HP du mexicain Juan José Arreola, la Kallocaïne de l’écrivain et pacifiste suédoise Karin Boye, le superficine du russe Sigismund Kryzanowski, le myopicide de Raymond Queneau et diverses inventions d’auteurs aussi variés que Jules Verne, Italo Calvino, Jorge Luis Borges, Alphonse Allais, Raymond Roussel, J.-R. Wilcock, Hervé Le Tellier, Stanislaw Lem, Pierre Dac, Jacques Jouet, Gaston de Pawlowski, Jacques Carelman, Roald Dahl, Pablo Martín Sánchez, Boris Vian ou Dino Buzzati. La machine à arrêter le temps, les boucles d’oreille-réveil, le traducteur chien-humain, le livre infini, la machine à prier, l’appareil de critique littéraire, l’effaceur de mémoire, le détecteur de douleur…

Cette exposition, comme son catalogue éponyme ont été inaugurés au Centro Centro à Madrid, du 21 février au 2 mai 2017, dans le cadre de l’ARCO 2017 consacrée à l’Argentine.

Le FRAC présente ici la première version française de ce projet.

Eduardo Berti est né en 1964 à Buenos Aires et vit aujourd’hui à Bordeaux. Très jeune, il collabore auprès de plusieurs journaux importants et est le fondateur d’une des premières radios indépendantes d’Argentine. Dans les années 1990, en parallèle à la réalisation de documentaires pour la télévision sur l’histoire du tango, il travaille comme critique littéraire, traducteur et lecteur. Écrivain de langue espagnole, il écrit des nouvelles, des petites proses et des romans. Il est membre de l’Oulipo depuis juin 2014. Ses livres sont publiés en Argentine et en Espagne, et traduits en près d’une dizaine de langues. En France, parmi ses publications : Madame Wakefield (Grasset, 2001, finaliste du prix Femina) ; La Vie impossible (Actes Sud, 2003), L’Ombre du boxeur (Actes Sud, 2009), L’Inoubliable (Actes Sud, 2011) ; Le Pays imaginé (Actes Sud, 2013, prix Las Americas 2012). Son dernier livre, Une présence idéale (Flammarion, 2017), né d’une résidence d’écriture au sein du CHU de Rouen, est son premier roman écrit directement en français.

Monobloque
Dorothée Billard (dessin et graphisme) est née à Paris. Elle vit et travaille à Berlin. Elle est diplômée en communication visuelle et a suivi, à Paris, les cours de l’École Estienne et de l’École Nationale Supérieure des arts Décoratifs et, à Berlin, du Kunsthochschule Weißensee.
Clemens Helmke (architecture et design d’objets) est né à Neubrandenburg, Allemagne. Il vit et travaille à Berlin. Il a fait des études d’architecture à la Kunsthochschule Weißensee, Berlin, et à la Bauhaus-Universität, Weimar.
Monobloque. Ensemble, Dorothée Billard et Clemens Helmke ont créé le label Monobloque en 2004 à Berlin comme point de rencontre entre graphisme, design d’objet et l’architecture et la photographie. Ce qui les intéresse, ce sont les transitions et les passages entre ces domaines.

Pascal Jourdana est le fondateur et le directeur artistique de La Marelle, lieu de résidences et de programmation littéraire à la Friche la Belle de Mai, Marseille. Avec La Marelle, il accompagne les auteurs en création, et mène avec eux des projets de publication, de production et de diffusion. Il a également été le conseiller scientifique et coauteur des ouvrages « D’Encre et d’exil 9, Insulaires » (Centre Pompidou, éd. de la BPI, 2010) et Pour Cortázar (Meet/La Marelle, novembre 2016). Parmi ses autres publications : Il n’est jamais trop tard pour écrire (La Martinière, 2005, indisponible) ; Méditerranée et exil aujourd’hui, préface (dir. Michel Gironde, L’Harmattan, 2014).

Publication à paraître (novembre 2017) et en vente au Magasin du FRAC : « Inventaire d’inventions (inventées) », Eduardo Berti et Monobloque, traduit de l’espagnol Jean-Marie Saint-Lu et préfacé par Enrique Vila-Matas, éditions la Contre allée, Lille, 24 €.

Autour de l’exposition

- Jeudi 30 novembre à 18h30 à La Salle des Machines - La Friche la Belle de Mai : « Faits divers » : rencontre avec Eduardo Berti et Monobloque.

- "La Marelle dans tous ses états ! ", du 28 novembre au 3 décembre.

- « Un écrivain au Musée » - Eduardo Berti au Musée d’Histoire de Marseille, jeudi 30 novembre.

- Nocturne du vendredi 12 janvier 2018 : Soirée « Pianococktail »

- Samedi 20 janvier 2018 à 16h : Parcours littéraire dans l’exposition avec Pascal Jourdana, commissaire.

- Inscrivez-vous pour un match de « Kickerographe » : durant les nocturnes dès vendredi 1er décembre, 15 décembre, 12 janvier et 16 février entre 18h et 21h, et le samedi 20 janvier entre 14h et 18h pour la « promenade littéraire » proposée par Pascal Jourdana dans l’exposition Inventaire d’inventions (inventées).

Les règles sont simples : la partie se joue à 4 joueurs, le premier qui arrive à 5 a gagné, le temps de partie est de 10 minutes. En fin de partie, la feuille du match sera tamponnée et signée, et accrochée aux murs de la salle.
Inscription à la banque d’accueil du 3e plateau ou sur reservation@fracpaca.org

* Samedi 20 janvier à 16h : promenade littéraire en compagnie de Pascal Jourdana, commissaire de l’exposition.
Pour s’inscrire : reservation@fracpaca.org

  • Frac - le 3e plateau

    20 Boulevard de Dunkerque

    13002 Marseille