Le Frac aujourd’hui

Les Fonds régionaux d’art contemporain (Frac) sont des institutions qui ont pour mission de réunir des collections publiques d’art contemporain, de les diffuser auprès de nouveaux publics et d’inventer des formes de sensibilisation à la création actuelle. Créés en 1982 sur la base d’un partenariat État-régions, ils assurent depuis plus de trente ans leur mission de soutien aux artistes contemporains.

Les réserves du Frac

Télécharger (1.6 Mo)

Riche d’une collection de plus de 1000 œuvres et représentant plus de 540 artistes, le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur occupe aujourd’hui un territoire régional, national et international, et développe de nouveaux modes de diffusion pour sa collection à travers un réseau de partenaires tel que des structures culturelles, associatives, sociales et éducatives. Véritable laboratoire d’expérimentation artistique, le Frac s’inscrit dans un questionnement de notre société tout en permettant l’accès à l’art contemporain au sein des six départements de la région.

Dans le cadre de la politique de développement des Frac dits de « nouvelle génération », un programme architectural a contribué à doter les Frac d’outils adaptés et performants, et d’une meilleure lisibilité à l’échelle régionale, nationale et internationale. Implanté à la Joliette, aux portes d’Euroméditerranée à Marseille, le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur a inauguré en 2013 dans ce contexte le bâtiment qui l’accueille, conçu par l’architecte japonais Kengo Kuma. Les 5700 m2 réunissent sur un même site la réserve des œuvres de la collection, des espaces d’expositions, un programme de médiation, un centre de documentation, un magasin et un café cantine.

En 2015, le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur mettait en œuvre le projet « La Fabrique du récit », dont une nouvelle page s’est ouverte avec le projet artistique et culturel 2018-2021 dans un contexte de labellisation des Frac. Cette nouvelle étape réaffirme l’engagement du Frac auprès de l’émergence et des tentatives, artistiques comme intellectuelles, de penser « ce qui advient » aujourd’hui dans notre société. Il s’agit, à travers une programmation artistique renouvelée, de rapporter et raconter l’imbrication étroite qui existe entre création et société, d’éclairer les mutations esthétiques, culturelles, sociétales en cours.