Tailler la route et tracer son chemin

Chemins de rondes et châteaux de sable

Le Bureau d’implantation des lignes de Digne, école d’art et partenaire historique du Fonds régional d’art contemporain de Provence-Alpes-Côte d’Azur, présente du 1 décembre 2017 au 3 février 2018 l’exposition Tailler la route et tracer son chemin - Chemins de ronde et des châteaux de sables. Elle s’inscrit dans le cadre d’un projet interdépartemental intitulé « paysages, espaces partagés ». Au même moment, des œuvres du Frac seront exposées au Musée Gassendi, à l’école primaire Joseph Reinach, au collège Maria Borely, au lycée Alexandra David Noel ou encore au lycée Beau de Rochas à Digne les Bains.

Si le titre évocateur entraine le visiteur dans le monde de la sculpture et des beaux-arts, l’exposition est pourtant consacrée à la marche et à la déambulation. C’est l’idée que toute marche est spirituelle. En d’autres termes, il est possible de considérer la marche comme l’expression physique de la pensée. C’est pour cette raison que le BILD ne s’est pas contenté d’inviter uniquement des artistes. Sont également présents des auteurs comme André Scala, qui animera plusieurs conférences, dont une consacrée aux « piétons dans l’art et la philosophie ».

Des artistes comme Yto Barrada, Elina Brothérus ou encore Jordi Colomer, entrainent le spectateur dans une réflexion profonde, littéraire, l’amenant à se questionner sur son mode de vie, ou encore sur la façon de changer son mode de vie, à défaut de changer le monde dans sa globalité.

L’exposition se présente donc comme le centre d’un projet plus large autour duquel gravitent plusieurs éléments et évènements à l’instar du projet pédagogique des élèves ayant vocation à présenter le concours d’entrée aux Ecoles supérieure de l’enseignement artistique. En effet, dans le cadre du dispositif « mon exposition de A à Z », les élèves sont considérés comme les commissaires d’exposition. Ces derniers ont la tâche de choisir les œuvres, se documenter sur les artistes, argumenter leurs choix, penser la scénographie, afin de les préparer au mieux à leurs avenirs.

Dans le cadre de l’exposition Jean-Jacques Rullier a été invité pour présenter ses œuvres autour du projet Chemins de ronde et des châteaux de sables. Mi artiste, Mi scientifique, inspiré par ses voyages et ses périples, il est possible d’entrevoir dans ses œuvres une forme « d’érudition enfantine », une invitation à la rêverie, qui amène également le spectateur à s’interroger sur son monde et sur ses habitudes. Ce travail de réflexion et de questionnement est d’ailleurs l’objet même de l’art contemporain.

Contacts :
Bureau d’implantation des lignes Digne
24 Avenue de Saint-Véran, 04000 Digne-les-Bains
04.92.31.34.59
Clémence Plantard
Chargée de projets en milieu scolaire
Fonds régional d’art contemporain
20 Boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille
04.91.90.28.72
clemence.plantard@fracpaca.org

Autour de l’exposition

Cycle de conférences autour de l’exposition

Télécharger (251.1 ko)

Dossier de presse

Télécharger (809.6 ko)

  • Jean-Christophe NORMAN, Cartes postales du Mont Fuji, 2013
    Installation
    Ensemble de 98 cartes postales (timbrées représentant le Mont Fuji estampillées du tampon de l’agence Kengo Kuma) envoyées par Jean-Christophe Norman lors de sa marche de Besançon à Marseille.
    Ensemble de cartes postales
    Variable
    R.S.CA.D.
    Don Jean-Christophe Norman en 2013
    Inv. 2013.800
    © Adagp, Paris
  • Yto BARRADA, Détroit
    © Yto Barrada
  • Elina BROTHERUS, The Black Bay Sequence, 2010
    Vidéo
    Synopsis : a study with the camera placed at a consistent vantage point, of the weather, water and sky, the color of light, and of alone figure who enters the water, returns and walks out of the frame. Filmed aver a period of one summer, at different times of the day and night.
    Vidéo HD, 16:9, muet
    durée : 60’12’’
    (à présenter en boucle)
    Achat à gb agency en 2014
    Inv. 2014.807
    © Adagp, Paris
  • Jordi COLOMER, No future, 2006
    Installation multimédia
    support utilisé : DV-CAM-HD
    Projection vidéo, couleur, sonore avec installation (chaises, cartons)
    Durée:12’ Installation : 400 x 400 cm aprox.
    Achat à la Galerie Michel Rein en 2007
    Inv. 2007.578
    © Adagp, Paris
  • STALKER, Planisfero Roma 1995/1998, septembre 1998
    L’image est la représentation de la « transurbance » du groupe Stalker autour de la ville de Rome : la couleur jaune représente la ville du quotidien et la ville batie, la couleur bleue représente la ville « inconsciente » et non batie, la grande mer des territoires vides sur laquelle flottent les îles du plein. La ligne pointillée en blanc représente la trajectoire du parcour de Stalker pendant quatre jours (5,6,7,8 octobre 1995) dans les territoires actuels.
    Impression sur polyester, plexiglas, panneau suspendu
    90 x 90 cm
    Achat aux artistes en 2000
    Inv. 2000.459
    © Stalker
    Photo : Visuel fourni par l’artiste