Terre à terre

Jean-Marc Bustamante, Richard Monnier, Walter Niedermayr, Jean-Luc Parant, Gérard Traquandi, Xawery Wolski.

Ce partenariat engagé pour une période de quatre ans, sur la base d’une réflexion autour des quatre éléments a débuté en 2017 et installe au cœur de la ville de Bandol une confrontation quotidienne avec l’art contemporain.

Vue de l’exposition Terre à terre à Bandol, Jean-Luc Parant, collection du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur (détail)

Le rapport à la « terre » est évoqué cette année. La terre, matériau à l’origine de notre histoire est notre bien commun, elle est le lieu de tous les possibles. La nature toute entière puise ses forces dans cette matière fondamentale. Au-delà du thème de la nature, ces différentes propositions artistiques, toutes issues de la collection du Frac, empruntent plusieurs itinéraires et déclinent chacune un axe propre : le paysage brut ou magnifié, les utilisations diverses de cette matière. Certaines nous placent d’office sous le signe du paysage et de la relation à l’environnement tandis que d’autres utilisent la terre comme matériau et ne cessent de le transformer. De la relation entre les œuvres et les média, naît une pluralité d’interprétations complémentaires les unes des autres.

Une certaine brutalité se retrouve dans les photographies de Jean-Marc Bustamante, prises de vue sauvages, saisies sur le vif, ces trois « tableaux », montrent des lieux indéfinis, indifférenciés, mi-habités mi-abandonnés, que le monde moderne tend à laisser se développer sans plan ni projet. Ces paysages ne hiérarchisent pas les matières ni les éléments, tout y est net du proche au lointain. Gérard Traquandi nous emmène sur la voie de la mémoire, dans une poétique de représentation de la réalité. Il revisite des lieux et paysages de référence dans la peinture et nous guide vers une perception décalée où l’intrigue et le mystère s’insinuent. Richard Monnier, Jean-Luc Parant et Xawery Wolski bricolent imperturbablement, chacun d’eux s’obstinant calmement. Ils créent des formes reproductibles, utilisant de manière quasi naturelle et spontanée la matière – gravier, terre cuite…- revendiquant sans scrupule le caractère laborieux de leurs démarches et œuvrant dans une unité formelle et conceptuelle.

—  Galerie Ravaisou
Ouvert le lundi, jeudi et vendredi de 14h à 17h30
Le mardi de 9h à 13h et 14h à 17h30
Le samedi matin de 9h à 13h
Fermeture le mercredi, dimanche et jours fériés
1 rue des Ecoles 83150 Bandol
contact : Amandine Molinier, adjointe au responsable des services culture et animations
amandine.molinier@bandol.fr - 04 94 29 22 70

Contact au Frac :
France Paringaux
Responsable des projets de Diffusion - 04 91 90 29 49
france.paringaux@fracpaca.org


Les œuvres de la collection du Frac dans l’exposition

  • Gérard TRAQUANDI, Plateau de l’homme mort, 1989 - 1990
    Transfert photographique sur papier Arche
    120 x 160 cm
    B.DR.S.D. : 90 - 018
    Achat à l’artiste en 1991
    Inv. 91.198 (A)
    © Adagp, Paris
    Photo : Yves Gallois
  • Jean-Marc BUSTAMANTE, Tableau
    © Adagp, Paris
    Photo : Yves Gallois
  • Xawery WOLSKI, Les croix, 1988 - 1989
    Installation
    Installation au sol de 49 croix
    Terre cuite, peinture à l’huile au graphite
    49 x ( 6,5 x 33,5 x 34 cm)
    Achat à l’artiste en 1990
    Inv. 89.168
    © droits réservés
    Photo : Gérard Bonnet
  • Jean-Luc PARANT, Eboulement, 1983
    Installation
    Installation au sol
    Boules de cire et terre
    Le diamètre de chaque élément varie de 3 à 80 cm. Dimensions de l’installation : variable
    Achat à l’artiste en 1983
    Inv. 83.051
    © Adagp, Paris
  • Walter NIEDERMAYR, Vedretta Piana II, 1996
    Quadriptyque
    Photographie couleur
    4 x (86 x 106 cm)
    Achat à la Galerie Anne de Villepoix en 1998
    Inv. 98.374
    © Walter Niedermayr
    Photo : Yves Gallois
  • Gérard TRAQUANDI, La digue, 1989 - 1990
    Transfert photographique sur papier Arche
    120 x 160 cm
    B.DR.S.D. : 90 - 018
    Achat à l’artiste en 1991
    Inv. 91.198 (B)
    © Adagp, Paris
    Photo : Yves Gallois
  • Richard MONNIER, Tout tas est-il ôté d’un tout ?, 1990
    9 couches de gravier et plâtre
    80 x 100 x 100 cm
    Achat à la Galerie Arlogos en 1991
    Inv. 91.187
    © Richard Monnier
    Photo : Visuel fourni par la galerie

Vues d’exposition