Maïte Álvarez

Atlas de nuit

Dans le cadre de Paréidolie, salon international du dessin contemporain. En partenariat avec le Centre Wallonie Bruxelles/Paris et dans le cadre de sa saison Parallèle « L’Instant t » / Marseille 2020. Avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International, du CWB/Paris, de Charleroi Danse – centre chorégraphique de Wallonie- Bruxelles et de la maison du spectacle - La Bellone, Bruxelles.

Maïte Álvarez interroge les correspondances entre l’espace scénique et les espaces de l’exposition et de l’édition. Son parcours hybride (graphisme, danse) la conduit à chercher sans cesse la porosité entre les « corps vivants » et les « corps objets ».

Ouverture vendredi 25 septembre à 14h. Nocturne vendredi 25 septembre jusqu’à 22h. Entrée libre du vendredi 25 au dimanche 27 septembre dans le cadre du week-end d’ouverture et à l’occasion du Printemps de l’art contemporain, de Paréidolie et de Manifesta 13 Marseille Les Parallèles du Sud.

L’exposition Atlas de Nuit qu’elle propose au 3e plateau est une version augmentée et vivante de son livre auto-édité en 2018 Atlas de Nuit, souffler des mondes dans la choré()graphie. Dans ce livre, Maïte Álvarez nous fait « remonter aux origines de la chorégraphie pour y voir une forme de cosmogonie du monde. Mettre à distance la choré de la graphie, pour comprendre ce qui les met en tension. Pour saisir la nature de l’espace entre. (…) L’espace entre danse et écriture est atmosphérique, il est plein d’invisible, de potentialité permanente, il est infini et élastique. Il écrit les nuits du monde. »

De ce point de départ éditorial, l’exposition s’articule comme les chapitres d’un atlas vivant, prenant la forme de trois installations : STELLA (Prix de la ville de Bruxelles), Sismographies et être ciel. Deux de ces chapitres viendront ponctuellement s’activer au cours de performances chorégraphiées menées par l’artiste en solo ou accompagnée.

L’artiste remercie chaleureusement l’ArBa-Esa (Académie royale des Beaux-Arts - École supérieure des arts) de Bruxelles.